The 100

 » Je suis née dans l’espace. Je n’ai jamais senti le soleil sur mon visage ni apprécié une vraie bouffée d’air ou une baignade. Personne ne l’a fait. Pendant 3 générations, l’Arche a préservé ce qu’il restait de la race humaine, mais aujourd’hui, notre maison se meurt. Et nous, nous sommes le dernier espoir de l’humanité. 100 prisonniers ont été envoyés en mission sur Terre. Chaque personne est là pour avoir enfreint la loi. Sur Terre, il n’y a aucune loi. Notre seul but est de survivre. « 

Après une apocalypse nucléaire causée par l’Homme lors d’une troisième Guerre Mondiale, les 318 survivants recensés se réfugient dans des stations spatiales et parviennent à y vivre et à se reproduire, atteignant le nombre de 4000. Mais 97 ans plus tard, le vaisseau mère, l’Arche, est en piteux état. Une centaine de jeunes délinquants emprisonnés au fil des années pour des crimes ou des trahisons sont choisis comme cobayes par les autorités pour redescendre sur Terre et tester les chances de survie. Dès leur arrivée, ils découvrent un nouveau monde dangereux mais fascinant…

the-100-critique-saison-1-essentiel-series.png

A l’approche de la saison 3 de la série, j’ai décidé de faire une petite review de la série.

Il faut d’abord savoir que c’est une série post-apocalyptique et de la total science-fiction. Danc cette première saison, le sujet principal est l’adptation à la vie sur terre. Le défi auquel ils doivent faire face c’est celui de survie, il faut trouver à manger, avoir un toit… On redécouvre la nature sur un sol radioactif. On voit bien la différence entre la vie dans l’espace et sur terre. On assiste à deux façons de vivre différentes, notamment d’un point de vue politique. Les 100 sont des adolescents et des prisoniers, tout au long de la saison on voit le pouvoir se diviser entre Clarke et Bellamy. La politique reste l’un des sujets majeurs de la série que se soit dans le ciel ou sur la terre, les points de vue sont très divisés et les choix à faire bien différents.

the-100-saison-2-episode-9-2x09-finn-mort.jpg

La saison 2 est beaucoup plus centrée sur la terre et ses différentes populations. Un grand nombre de personnages sont séparés, on assiste à plusieurs histoires et points de vue différent. La politique est encore une fois au centre de la série. Plusieurs clans se forment et les décisions deviennent de plus en plus difficiles à prendre, la question de survie est a un niveau plus élevé, à laquelle s’ajoute l’idée de sacrifice. Les scénaristes n’hésitent pas à tuer des personnages qu’on apprécie. Il y a égelment plus de trahison et de nouveaux alliés.

100.logo.png

Cette série reste l’une des plus sombres de la chaine CW, les scènes de tortures, de meurtres et de combats restent très présent tout au long de la série. Certaines ont également étaient censurées en France dû à la violence. Par ailleurs il n’y a aucun cascadeurs dans la série, malgré toutes les scènes d’actions elles ont toutes été éxécutées par les acteurs aux-mêmes. De plus le tournage a lieu dans une forêt au Canada, les conditions météo et la boue font partie du décor, il y a très peu d’effet et de maquillages de ce point de vue là.

L’un des points forts de la série est la présence des femmes aux pouvoir que ce soit Clarke, Abby ou encore Octavia et Raven. Elles jouent toutes un rôle très importants et sont les personnages les plus déterminés de la série. Ce sont également celles qui possèdent les plus grandes évolutions, passant d’adolescents à leader ou guerrière pour certaines.

Autre thème abordé dans la saison est la question de bisexualité, ce qui est plutôt rare pour un rôle principal à la télévision et qui est une grande fièrté pour les réalisateurs.

Petite fiche technique:

Genre: Science-fiction, post-apocalyptique, action, aventure, drame

Création: Kass Morgan (livre), Jason Rothenberg

Casting: Eliza Taylor, Bob Morley, Paige Turco, Marie Avgeropoulos, Thomas McDonell:, Christopher Larkin, Devon Bostick, Isaiah Washington, Henry Ian Cusick, Lindsey Morgan, Ricky Whittle, Richard Harmon…

Nombre de saisons: 2

Nombres d’épisodes: 29

Date de diffusion: Mars 2014 – présent

L’Amour au jour le jour

Durée: 1h36min

Réalisé par: Jeff Bleckner

Casting: Zachary Levi, Alexis Bledel, Merritt Wever…

Genre: Romance, Drame

Synopsis:

Le film raconte l’histoire de Molly (Alexis Bledel), une jeune serveuse, et Gus (Zachary Levi) qui travaille dans une bijouterie. Alors qu’ils commencent à se fréquenter, Molly constate que Gus se comporte étrangement et lui cache des choses. Elle réalise qu’il a en réalité des pertes de sa mémoire à court terme.

f3e53fab51377eba32347e272b313691

Critique:

Très beau film, riche en émotion. C’est une très belle romance, avec deux personnes qui se connaissent à peine mais qui sont prêt à se battre pour rester ensemble. Tout au long du film on assiste au combat de ces deux personnages qui ne peuvent pas vivre de leur passion. D’un côté Gus passionné d’astronomie qui travaillait pour la NASA et de l’autre Molly qui rêve d’ouvrir une boutique de fleurs mais qui n’a pas les moyens. Tout les deux prisonniers d’une vie qu’il ne veulent pas, ils sont déterminés à changer de vie.

Malgré le sujet de l’anévrisme, ce film est également plein d’humour grâce au personnage de Jerry (David Hoffman), meilleur ami de Gus et très sensible lorsque l’on aborde le sujet de son ex-femme. Une grande partie de la réussite du film est dû à l’interprétaion des acteurs, Alexis et Bledel et Zachary Levi, qui incarnent ces personnages à merveille.

En 2004 un film sur le même sujet était apparue avec Drew Barrymore et Adam Sadler, Amour et amnésie, les deux films sont quand même assez différents. Cependant de mon point de vue L’amour au jour le jour est bien plus poétique, tandis que le film de 2004 est plus proche de la comédie avec plus d’humour.

Hart of Dixie

La série met en scène Zoé Hart, une jeune New-Yorkaise qui rêve de devenir chirurgien cardiaque, tout comme son père. Malheureusement, elle ne décroche pas le poste tant convoité et se voit contrainte d’accepter une place de médecin généraliste dans la ville côtière du Golfe de Bluebell en Alabama où certains secrets cachés depuis sa naissance lui sont dévoilés. D’abord réticente suite à un accueil glacial, la jeune new-yorkaise est comme un poisson hors de l’eau dans ce cadre pittoresque. Elle décide néanmoins de prolonger son séjour à Bluebell et se rend compte que la ville de Bluebell est très importante pour elle.

HOD 1

Saison 1: La série débute directement avec l’arrivée de Zoe à Blubell, tout au long de la saison on l’a voit se battre pour prouver qu’elle a sa place. En effet sa réticence à rester, va vite disparaitre lorsqu’elle va comprendre la raison pour laquelle elle a hérité d’un cabinet. C’est par ailleurs à ce moment là qu’on peut voir que malgré son ambition, va se révéler des sentiments plus profond, se lier d’amitié, s’attacher à la ville. Lors de cette saison on assite vraiment à cette transition de New York à un petit village d’Alabama avec un petit choc de culture assez comique. Rachel Bilson incarne à la perfection ce personnage à fort caractère qui malgré les bâtons dans les roues, se relève à chaque fois et s’affirme de plus en plus. De plus on voit déjà certaines histoires d’amour se développer, ce qui laisse une grande possibilité de scénario pour la suite.

HOD 2.jpg

Saison 2: Cette saison est plus sous le thème de l’amour avec des triangles amoureux, des secrets en plus. Zoé est enfin intégré à ce monde cependant, côté coeur, il faut faire des choix. Zoé doit choisir entre Wade et George, Lemon entre George et Lavon, George entre Zoé et Lemon et Lavon entre Ruby, Annabeth et Lemon… Bref entre amitié, coup de coeur, politique et trahison, tout peut arrivé. La saison est définitivement mouvementé mais toujours pleine d’humour. Ce qui fait l’un des points fort de cette série, c’est les fêtes de Blubell plus improbables les unes que les autres qui sont toujours au centre de drame.

HOD 5.jpg

Saison 3: De toute la série, la saison 3 est celle que j’apprécie le moins. Spoiler : En effet à la fin de la saison 2 Zoé est partie à New York, cependant elle ne revient pas seul, un nouveau personnage fait son entrée, Joel. Cet écrivain va donc un peu semer la pagaille dans certaines relations. Zoé quant a elle va découvrir un gros secret de famille qui va également tout chambouler dans sa vie. Cette saison est tout aussi centrée sur les triangles amoureux et les jalousies. De plus en plus de personnages s’affirment et trouvent leur chemin. La ville de Blubell assiste a beaucoup d’arrivée et de départ ce qui donne le ton pour la dernière saison.

Hart_of_Dixie_Current_Logo.jpg

Saison 4: Très peu d’épisodes pour cette dernière saison. Peu de drames et d’actions, mais de très belles histoires d’amour. Au début de la série Zoé avait beaucoup de difficultés a s’intégrer et a trouver sa place mais avec cette dernière saison on peut voir qu’elle a gagner en amitié, et s’est découvert une vraie famille sur qui compter. Elle sait enfin qui elle est, pour une fois tout se déroule plutôt bien à Blubell et tout en étant rempli d’humour. La série finie vraiment au bon moment, avec un dernier épisode rempli d’évènement, de joie et de musique.

hart-of-dixie.png

Petite fiche technique:

Genre: Comédie dramatique

Création: Leila Gerstein, Josh Schwartz

Casting: Rachel Bilson, Jaime King, Cress William, Wilson Bethel, Tim Matheson, Scott PorterKaitlyn Black…

Nombre de saisons: 4

Nombre d’épisodes: 76

Date de diffusion: 26 septembre 2011 – 27 mars 2015

 

Si je reste

Durée: 1h46min

Réalisé par: R.J. Cutler

Casting: Chloë Grace Moretz, Mireille Enos, Joshua Leonard…

ifistayofficial_officialmovieposter.jpg

Synopsis:

Dans l’Oregon, Mia, 17 ans, est dans la voiture avec ses parents et son petit frère au moment de l’accident. La jeune fille tombe ainsi dans le coma et, alors que son corps abîmé demeure immobile et (presque) sans vie, son esprit, lui, sort de son corps et contemple sa famille et ses amis venus lui rendre visite. Tiraillée entre l’envie de rejoindre ses parents dans l’au-delà et celle de se réveiller pour retrouver Adam, son petit ami, ainsi que ses grand-parents et autres proches, Mia se remémore les instants plus ou moins précieux de sa jeune vie, et pense à la vie qu’elle aurait si elle restait.

 

 

Critique:

Enfin vu et honnêtement âme sensible s’abstenir. Super film, très touchant, on a les larmes pendant tout le film. C’est construit de façon original, passé et présent sont alternés, comme des sortes de flashbacks. Le film est très fidèle au livre, peut êttre quelques passages en moins mais que l’on ne remarque même pas. Le jeu des acteurs, notamment celui de Chloë Moretz, sont parfaits. L’émotion est présente du début jusqu’à la fin. Il y a une magnifique histoire d’amour qui pour le coup est certe très romantique mais sans tomber dans la niaiserie. Petit bonus la BO est vraiment géniale. Une grande partie des chansons sont interprétées par le groupe Willamette Stone, qui représente parfaitement l’univers du film. Le bémol serait peut être la longueur du film, dans la partie présent il se passe pas grand chose ça peut paraître lassant.

 

choice