Chasing Life

Récemment je cherchais une nouvelle série à regarder et je suis tombé sur Chasing Life.

C’est l’histoire d’une jeune journaliste, April, qui suite à un malaise découvre qu’elle est atteinte d’un cancer. La série ne possède que deux saisons et le sujet peut paraître démoralisant cependant tout au long des épisodes on découvre son parcours, partage ses joies et ses peines. En effet ce que j’ai aimé avec cette série c’est que même si elle sait qu’elle va mourir, elle ne se laisse pas abattre. Ce qui rend ce sujet plus joyeux c’est dû au fait que l’un des thèmes principaux est de profiter de la vie, et de savoir se lâcher.

chasing-life-summer-tv-best-worst

Au début de la série on peut observer qu’elle est très professionnelle, sa vie a été plus ou moins planifiée, ce qui nous permet d’assister à une grande évolution de son personnage. On traverse avec elle, l’annoncement de sa maladie à sa famille, ses rendez-vous chez le médecin, ses peurs, sa première chimio… ce qui rend cette histoire plus sincère. Lors de cette première saison elle rencontre un jeune homme qui l’initie un peu à ce monde et va l’habituer à voir ses amis partir mais aussi qui va lui lancer des challenges et ainsi la remettre en question.

La première saison est vraiment sur cette acceptation de la maladie et son combat. Malgré ce sujet un peu déprimant c’est également une série avec de belles histoires d’amour, des moments touchants et drôles.

1000.5x1

La deuxième saison est un peu plus triste, d’autres problèmes entrent en jeu. Elle aborde le fait qu’on peut replonger, il n’y a pas de vrai remèdes au cancer. Il y a également le thème du mariage, du deuil, le regard des autres, les problèmes de famille. April a gagné en force et courage, elle a un entourage solide avec des gens sur qui compter. Pourtant le point faible de cette deuxième saison c’est le fait que il y a peut-être trop de problèmes en même temps, d’histoires qui se révèlent. Malheureusement la série a été annulée ce qui nous laisse un peu sur notre fin. On ne peut qu’imaginer la suite, bien que récemment ce qui aurait du se passer dans la saison a été révélé, on a quand même cette liberté de créer notre propre fin de l’histoire.

Chasing-Life-women-ChasingLife

L’un des points fort de la série est le jeu des acteurs, Italia Ricci (alias April Carver) a su apporté toute cette émotion et cette sensibilité. Le contenu de la série est très réaliste, ce qui l’est peut être moins c’est ce personnage de Léo Hendrie, joué par Scott Michael Foster (Greek, Once Upon A Times…), dont la devise est carpe diem et qui apporte une touche de gaieté et d’humour à toute cette histoire. L’autre point fort de la série c’est le côté très famille uni, une maman protective (Sara Carver houé par Mary Page Keller) et une petite sœur qui fait ce qu’elle peut et qui découvre qui elle est (Brenna joué par Haley Ramm) et donne une ouverture à un autre sujet sensible SPOILER: l’homosexualité. On peut également mentionner deux personnages essentiels Dominic et Beth, qui sont présent tout au long de la série pour soutenir April et qui apportent une touche de normalité à sa vie.

 

Publicités

Like Sunday, Like Rain: une rencontre touchante

Durée: 1h44

Réalisé par: Frank Whaley

Casting: Leighton Meester, Julian Shatkin, Debra Messing, Billie Joe Armstrong

Genre: Drame , Musical

Synopsis:

Reggie est un jeune prodige de 12, vivant à Manhattan entouré par l’argent il possède une vie très solitaire avec des parents souvent absents. Séparé de sa famille, ayant des probèmes de petit-ami et venant de perdre son job, Eleanor a besoin d’un endroit où loger et d’un nouveau travail. Le destin va les rassembler quand Eleanor va devenir la nouvelle fille au pair pour garder Reggie. Deux personnes opposées, deux âmes seules qui vont apprendre à se connaitre et à s’accepter.

 

81jkdcqtbbl_320720_1447256324Critique:

C’est en effet une très belle histoire, les acteurs sont très touchants. J’ai adoré les deux personnages principaux, il y a une belle complicité, avec des petites touches d’humour, des moments émouvants. C’est assez drôle de les voir se chamailler, chacun essayant d’en savoir plus sur l’autre et de découvrir leurs secrets. Le fait que le film est pour sujet une amitié improbable aurait pu être cliché cependant Leighton Meester et Julian Shatkin on su rendre cette histoire original et rempli d’émotions.

Petit bémol, il faut attendre une bonne demi-heure avant la rencontre. Le temps peut paraitre long à certains moments, ce qui donne un style un peu particulier au film avec peu de personnages. C’est très calme et reposant.

La place de la musique aurait pu être un peu plus développer étant donné que c’est un point commun qui les rapproche et qui fait une sorte de lien tout au long du film. En ceux qui concerne le jeu de Julian Shatkin en tant que violoncelliste ça peut perturber les conaissseurs mais pour les autres on n’y voit que du feu.

Notes:

  • Like Sunday Like Rain est le titre de la musique que Reggie compose dans le film.
  • Il n’a fallu que 20 jours pour tourner le film à travers les 5 quartiers de New York.